Transformation de plantes médicinales en huiles de soins

L’histoire des huiles de fleurs solarisées 

En Egypte, on sait que les femmes se protégeaient la peau avec des huiles de macération de plantes médicinales et souvent aromatiques.

Les vents secs et chauds et la chaleur déshydrataient leur peau et elles se préservaient du vieillissement en utilisant maints onguents lipidiques. Fards et huiles de beauté faisaient partie de la vie quotidienne des femmes coquettes et d’une certaine classe.

Il faudrait parler de la Grèce antique ou l’esthétisme et la nécessité de plaire faisait partie de la philosophie même.

Le moyen-âge, dont l’injuste réputation est faite de rudesse et de manque de finesse, a eu lui aussi ses préparations servant de masques, ses parfums et ses recettes pour plaire.

A travers tous les siècles, les ingrédients naturels ont servi la beauté.

Le début de XXe siècle voit cependant apparaitre une cosmétique ou les éléments naturels sont peu présent et même bien souvent tout à fait absents.

Réagissant tant sur le plan écologique que sur la santé, ces dernières années renaissent les bases naturelles, notamment les huiles, les cires ou les beurres végétaux pour nos soins cutanés.

Préparer une macération de fleurs solarisée

Il s’agit tout simplement de mettre un végétal dans un récipient en verre translucide non teinté et de le recouvrir d’une huile végétale.

On ne coupe pas les plantes, surtout les fleurs, pour qu’elles gardent toute leur énergie. On ne tasse pas pour que toute la végétation soit bien exposée et reçoive les rayons solaires,

Puis, après fermeture du bocal ou du flacon, on doit l’exposer en plein soleil dans un espace ou il recevra les rayons lumineux toute la journée, du soleil levant au soleil couchant. Cette exposition doit durer en principe trois semaines.

A la fin de l’exposition, on peut séparer la plante et l’huile et même presser fortement la plante pour extraire complétement ses principes actifs. On récupère toute la partie énergétique de la plante.

Le produit obtenu est complètement en adéquation avec le corps humain. Ainsi, on pourra utiliser cette huile devenue médicinale.

La valeur thérapeutique de cette huile va dépendre :

-de la plante choisie

-de l’huile de macération associée

-de la solarisation elle -même

Les fleurs sont les éléments de choix pour les préparations à solariser, mais on peut aussi utiliser feuilles, rhizomes, et semences. Les propriétés des plantes associées à celle des huiles végétales donnent des produits efficaces, bien tolérés et surtout sans effet secondaire néfastes.

Cueillettes sauvage

C’est ici, au cœur du Parc Naturel Régional du Queyras …un lieu où l’ensoleillement est exceptionnel, que les huiles de soins sont fabriquées !

Les huiles de soins Fée des Bulles sont obtenues par macération solarisées de fleurs, feuilles ou racines fraîches dans de l’huile de tournesol linoléique biologique. 

Les huiles solarisées obtenues ont de multiples applications : frictions, massages, compresses, cosmétiques et soins des cheveux, voie orale.

Intérêt de ces huiles de macération solarisée

Ces huiles de macération ont trois grandes voies d’utilisations :

– la cosmétique

– la thérapeutique en usage externe

– la thérapeutique en usage interne

Ces huiles sont très utiles en cosmétique. Elles allient les propriétés des plantes et des huiles et on peut obtenir ainsi des préparations très actives.

Pour choisir une huile végétale de base et pour l’associer à une plante, ce choix se fera en fonction de la peau à traiter.

Une plante calmante et émolliente sera mise en macération avec une ou plusieurs huiles végétales adoucissantes ayant des propriétés similaires. Ainsi, on obtient une huile de macération solarisée très utile pour les peaux sèches, irritées et déshydratées.

Les huiles solarisées sont tout aussi importantes en thérapeutique. Elles vont vous permettre d’agir sur des irritations, des gerçures, ou des vergetures, de l’acné ou de l’urticaire, mais bien au-delàs de ces actions déjà très utiles, on pourra agir sur les migraines, sur des flatulences, sur des rhumatismes ou sur une congestion mammaire.

Leur action sur le système nerveux peut également nous rendre de grands services. Il suffit alors de les appliquer en suivant quelques principes de base : en massages, en onctions, en lotion ou en compresses.

Certaines huiles de macération peuvent même être utilisées per os, c’est-à-dire par voie interne. Ce sont alors leurs propriétés adoucissantes, astringentes ou antispasmodiques qui sont recherchées.

Préparer les macérations, aller de la récolte des plantes à l’observation de belles couleurs des huiles obtenues et ensuite et surtout les utiliser à bon escient et un bonheur.

Au fond, c’est retrouver le geste des sorcières qui préparaient des potions magiques, souvent avec des moyens très simples : tisanes, macérations et association de plantes.

Pin Sylvestre

 

 

Rose de Damas

Grande Marguerite

 

 

Pensée sauvage

Addresse

Savonnerie Fée des bulles

Rue centrale

05460 Abries/Ristolas

Email

feedesbulles05@gmail.com

Téléphone

(+33) 6 64 34 85 49

Suivez-nous !